PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Patrick AUSEMS index le Ministère des Sports et exige la régularisation sa situation contractuelle

Partagez

guy
Initié
Initié

Messages : 22
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/06/2009

Patrick AUSEMS index le Ministère des Sports et exige la régularisation sa situation contractuelle

Message par guy le Lun 13 Juil 2009 - 11:11



Depuis quelques jours, l’on peut sans se tromper affirmer que la lune de miel entre Patrick AUSSEMS, Directeur Technique National démissionnaire et les instances de gestion du Football béninois et la Sélection Nationale de Football fait désormais partie du passé. En effet le technicien Belge qui s’est engagé avec l’équipe d’Evian football club (ex Croix-de-Savoie) où il assiste Stéphane Paille en tant qu’entraîneur adjoint, ce qui avait laissé perplexe plus d’un, vient de rendre public un Communiqué où il explique les vrais raisons qui sous-tendent sa décision de ne plus exercer au Bénin

En stage du côté de Combloux et ce jusqu’à ce samedi 11 Juin 2009, Patrick AUSSEMS peint l’image triste des moments qu’il a passé au Bénin et où, il n’a pas pu mettre en exécution son programme de travail dont l’objectif visait selon ses dires, l’Organisation, la Promotion et le Développement du Football au Bénin, en vue d‘une participation des Ecureuils à la Coupe du Monde 2014. Ensuite, il dénonce le dysfonctionnement dans la gestion du Football béninois où l’amateurisme et l’immobilise restent de mise. Enfin, considérant les retards de salaire et surtout les propos du Ministre Etienne KOSSI qui selon son communiqué, a dit ne plus pouvoir assurer son salaire à partir du mois d’Août, il déduit qu’on l’empêche de poursuivre ses engagements contractuels qui ne sont plus respectés. Par conséquent, il exige à travers son communiqué, la régularisation de sa situation contractuelle.





COMMUNIQUE DU DTN DEMISSIONNAIRE


Lors de ma nomination au poste de Directeur Technique National de la Fédération Béninoise de Football en Mars 2008, j’avais établi un programme de travail avec pour objectif l’organisation, la promotion et le développement du football au Bénin pour permettre la participation des Ecureuils à la Coupe du Monde 2014. Ce programme prévoyait :



· la mise en place effective des différentes sélections nationales

· la création d’une Commission Technique Nationale (cellule de réflexion, de projet et de décisions techniques) composée de 4 départements chargés de l’élaboration, de la programmation, de l’exécution et du suivi des différentes tâches

· un programme de formation des cadres en étroite collaboration avec la CAF et la FIFA.



J’ai pu, pendant les premiers mois, détecter puis encadrer les futurs jeunes sélectionnés afin d’assurer la participation du Bénin aux éliminatoires des CAN Juniors et Cadets 2009, chose qui n’avait plus été faite depuis plusieurs années. Souvenez-vous que les Juniors ont sèchement éliminé le Maroc et que les Cadets ont sorti le Nigéria, champion du monde en titre. L’aventure s’est malheureusement terminée aux portes de la phase finale mais les bases des futures sélections nationales étaient jetées. La programmation pour 2009 prévoyait 3 regroupements annuels pour chaque catégorie (Cadets et Juniors) et 3 stages également pour la sélection Olympique que je voulais mettre en place. En effet, il fallait profiter de cette année sans compétitions officielles pour préparer sereinement ces futurs internationaux. Or quelle ne fut pas ma surprise de constater que 70% de ces activités avaient été supprimées lors de la validation des programmes de travail annuels organisé par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. J’ignore toujours à l’heure actuelle les raisons de cette décision mais je la condamne fortement car c’est un véritable coup d’arrêt au développement du football dans ce pays. C’est une situation d’autant plus dommageable que les résultats obtenus depuis plus d’un an prouvent, malgré de nombreuses tentatives de déstabilisation, que la méthode employée est la bonne :



· Qualifications des Cadets pour le dernier tour des éliminatoires CAN Algérie 2009· Qualifications des Juniors pour le dernier tour des éliminatoires CAN Rwanda 2009

· Qualification des Locaux pour les ¼ de finale du tournoi de l’UFOA

· 3éme place des Locaux au tournoi de l’UEMOA · Qualification des Seniors pour le dernier tour des éliminatoires Coupe du Monde FIFA 2010



Concernant le fonctionnement et le développement de la Direction Technique Nationale j’avais, dès ma prise de fonction, proposé des noms et demandé leur nomination au poste de Conseillers Techniques Régionaux afin d’appliquer la politique technique nationale au niveau des régions et des départements. Ces C.T.R. devaient avoir une mission de détection des jeunes et de formation des entraîneurs dans leur département mais, visiblement, ce travail à la base et sur le long terme n’est pas un objectif pour certains décideurs puisque rien, absolument rien, n’a été fait depuis : ni concernant la Commission Technique Nationale, ni concernant la nomination des C.T.R. Dans ces conditions une Direction Technique Nationale ne peut pleinement jouer son rôle et répondre aux attentes. C’est une nouvelle situation que je dois déplorer…

La nomination des sélectionneurs nationaux a également été une surprise pour moi puisque je n’ai pas été consulté … Or, les termes du contrat sont clairs : le Directeur Technique National est responsable du choix et de la mise en place de ces entraîneurs (chose logique puisque ce sont mes plus proches collaborateurs et que je dois avoir une totale confiance en leurs compétences). Mais pour avoir pu juger de leurs méthodes de travail, je doute de la capacité, pour certains, à remplir cette mission et je ne peux donc pas cautionner le choix qui a été fait.

Ces dernières semaines ont également montré beaucoup de dysfonctionnement dans la gestion du football béninois : toujours pas de championnat national, pas de compétition de jeunes, annulation d’une rencontre amicale programmée en Tunisie, querelles de personnes à la fédération, interruption du stage des locaux alors qu’il avait été programmé et budgétisé, annulation des missions de supervision que le sélectionneur national et moi-même devions effectuer, retards constants dans les versements de nos salaires, … Je constate donc que toutes les dispositions ne sont pas prises afin de contribuer à l’organisation et au développement du football au Bénin; malgré de l’investissement et des propositions pour faire bouger les choses, l’amateurisme et l’immobilisme restent de mise. Les intérêts personnels prennent le pas sur l’intérêt collectif et c’est le football qui en fait les frais ; cela, c’est une chose que je ne peux définitivement pas accepter.

Concernant l’exécution des clauses de mon contrat il faut savoir que, depuis le mois de mars 2009 je n’ai plus été payé (comme le sélectionneur national d’ailleurs) et, il est à noter que Mr Etienne Kossi, Ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, nous a indiqué qu’il aurait des difficultés à assurer nos salaires à partir du mois d’Août prochain. Moi qui souhaitais m’installer dans la durée au Bénin afin de mener à bien cette mission de développement du football, je constate donc que l’on m’en empêche et que les engagements contractuels ne sont pas respectés.

C’est donc contraint et forcé par cette situation (non respect des engagements sportifs et financiers) que je me vois dans l’obligation de quitter mes fonctions de Directeur Technique National. J’attends donc que ma situation contractuelle se régularise : à savoir le versement immédiat des salaires d’avril, mai, juin et juillet 2009. Dans cette hypothèse, je démissionnerais et ne porterais pas ce litige devant les instances de la FIFA . A défaut d’un règlement dans les plus brefs délais, je me réserve le droit, conformément à la règlementation en vigueur, de saisir les autorités compétentes pour que soit respecté l’exécution totale et complète de mon contrat jusqu’en mars 2011.

En conclusion, je tiens à remercier Sébastien AJAVON et le Ministre Ganiou SOGLO pour la confiance qu’ils m’ont témoignée ; je remercie également la population béninoise pour les nombreux soutiens reçus durant ces 3 années passées sur votre sol. Je souhaite à Michel DUSSUYER et ses joueurs une excellente fin de campagne africaine et, plus généralement, j’espère de tout cœur que le football béninois brillera rapidement au firmament du gotha africain.



VIVE LE FOOTBALL ! VIVE LES ECUREUILS ! VIVE LE BENIN !



PATRICK AUSSEMS

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 22:34