PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Tragicomique au Bénin pour réviser la Constitution : Les Zem sont-ils devenus riches ?

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Tragicomique au Bénin pour réviser la Constitution : Les Zem sont-ils devenus riches ?

Message par Admin le Mer 3 Juil 2013 - 8:43

Tragicomique au Bénin pour réviser la Constitution : Les Zem sont-ils devenus riches ?


Les conducteurs de motos communément appelés « Zémidjans » ont trouvé de l’argent pour imprimer des affiches, payer une salle de conférence et payer le reportage de la télévision et d’autres médias. Tout cela pour s’engager à la révision de la Constitution. Paradoxe dans le camp des hommes à revenus intermédiaires, n’est-ce pas ? Lorsqu’un confrère écrivait il y a quelques jours qu’une machination était savamment orchestrée pour pousser à la révision de la Constitution, personne n’y croyait. Mais à peine deux semaines plus tard, chacun commence par s’en convaincre>

Que des conducteurs de taxi-motos, qui se plaignent tout le temps après une journée de gain de trois mille (3000 f cfa) au plus, voire 5000 f cfa se donnent le plaisir d’investir leurs économies pour susciter et soutenir la révision de la Constitution, cela sort de l’entendement. L’aveugle ou le sourd sont tentés de quitter leurs infirmités pour voir le mensonge du siècle. Et c’est là que le bat blesse par rapport à la volonté du Chef de l’Etat actuel de faire réviser coûte que coûte la Constitution. Si l’on s’en tient au fait qu’aucune télévision ne sort sans un minimum de 200.000 f cfa, à verser à la direction commerciale, que les affiches ne sont pas confectionnées à 500f l’unité et que la salle de réunion n’est pas à moins de 30.000fcfa de location, il faut se demander l’intérêt des « Zémidjans » à perdre une demi-journée de travail et à investir leurs économies pour la révision de la Constitution. Ceux qui prétendent l’avoir fait, peuvent-ils le déclarer à leurs enfants et femmes à la maison ? Peuvent-ils le faire savoir à leur propriétaire ou leurs autres créanciers de riz, maïs, haricot et autres ? Il y a là une question d’éthique. Et si cela débute ainsi, il faut alors commencer par chercher comment traquer les corrompus et les corrupteurs. Car, s’il faut corrompre pour réviser la constitution, il y a donc du faux en dessous et il faudra faire très attention. Les « Zémidjans » sont assez crédibles pour se laisser à ce jeu qui avilit leur profession. Ils peuvent soutenir ou ne pas soutenir, mais quitte à laisser croire que ce sont eux qui se regroupent et financent de leurs moyens tel qu’on le voit. Il y a des raisons de douter de cela.

Junior Fatongninougbo/Par La Presse du Jour


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 7:43