PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Décryptage des 23 candidatures à l’élection présidentielle de 2011

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Décryptage des 23 candidatures à l’élection présidentielle de 2011

Message par Admin le Lun 7 Fév 2011 - 14:12

Décryptage des 23 candidatures à l’élection présidentielle de 2011



Deux anciens ministres de Boni Yayi dans la course

A chaque élection ses réalités. Et les élections de 2011 n’échappent pas à cette règle. Dans le lot des 23 candidats ayant déposé leur dossier à la Cena figurent deux anciens ministres de Boni Yayi. Il s’agit de Kessilé Tchalla et de Victor Topanou. Point n’est besoin de revenir ici chercher les raisons qui ont amené l’un comme l’autre à se désolidariser de leur patron. Le malaise est apparemment profond quand on se réfère aux propos tenus par le premier sur la chaîne de télévision Canal3 et le second lors de la déclaration de sa candidature à Abomey-Calavi. Passons. Ouaké et Abomey-Calavi constituent des greniers d’électeurs où le chef de l’Etat compte glaner des voix pour sa réélection. Mais aujourd’hui, il se trouve que des anciens ministres qui ont travaillé avec Yayi et dont on est à même de dire qu’ils connaissent ses faiblesses sont dans la course. Mieux, en ce qui concerne Kessilé Tchalla, il a été aux premières heures aux côtés du chef de l’Etat. Il en veut pour preuve le volet santé dans le projet de société de Boni Yayi en 2006 qui est rédigé par lui. Bref, même si c’est pour la première fois que ces deux se présentent aux élections présidentielles, il n’est pas exclu qu’ils émiettent des voix dans ces deux localités. Toute chose pour donner du fil à retordre à Boni Yayi.

Cinq parlementaires en lice

En dehors de Me Adrien Houngbédji, candidat de l’Un et député à l’Assemblée nationale, d’autres députés sont en lice pour la magistrature suprême en 2011. Ils ont pour noms Joachim Dahissiho, Janvier Yahouédéhou, Issa Salifou et Antoine Dayori. Si les deux premiers ont leur fief dans le Sud, les deux derniers ont leur électorat dans le nord. A une nuance près, que l’Union pour la relève d’Issa Salifou étend ses tentacules à Abomey et Bohicon. Le 1er secrétaire parlementaire a surpris plus d’un par sa candidature aux élections présidentielles de 2011. On attendait tout sauf sa candidature. Pour avoir milité au sein du groupe parlementaire G13, il a aussi soutenu Boni Yayi en tant qu’allié pour le perchoir. Mais, les noces ont duré le temps d’un feu de paille. Mais, lors de la désignation des représentants de la Cena par l’Assemblée nationale, l’honorable a brillé par son revirement. Bref, il s’est rallié aux Fcbe. Parlant des Fcbe, Janvier Yahouédéhou a milité au sein du groupe parlementaire Sursaut patriotique. A un moment donné, il n’a pas caché sa récrimination contre le régime qu’il a soutenu dès le départ. Le dossier machines agricoles a été mis à nu par lui. Le poids des deux députés n’est plus à démontrer. Malgré le fait que Boni Yayi n’était pas au bas dans les sondages, ils ont pu résister à tout pour conserver leur fief. Aujourd’hui plus que jamais, les deux députés n’auront d’autre choix que de montrer leurs muscles.

Trois gros favoris pour une élection

Me Adrien Houngbédji, le président Boni Yayi et Abdoulaye Bio Tchané sont les trois favoris des 23 candidats en lice. Pour la quatrième fois consécutive, Me Adrien Houngbédji se présente aux élections présidentielles. Trois fois candidats malheureux, Me Adrien Houngbédji peut se permettre de dire que cette fois-ci sera la bonne. Dans le cas contraire, c’est pour la dernière fois qu’il ira aux élections présidentielles pour le simple fait qu’il sera frappé par l’âge au regard de la Constitution. Même si parfois, on peut se dire que la politique n’est pas du calcul on peut s’essayer à la chose. Au regard des différentes formations politiques qui constituent l’Un, il est permis d’espérer. Car le Prd, pour presque toutes les élections a toujours été le deuxième sur l’échiquier politique national. Maintenant, le deuxième naturel s’est associé au faiseur de roi le Psd ainsi qu’à la Rb et Force-Clé. Quand on sait que mathématiquement parlant, les 2/3 de l’électorat sont concentrés dans le Sud, il est possible d’affirmer que Me Adrien Houngbédji peut d’ores et déjà rêver. Mais l’eau a coulé sous le pont et les donnes au plan politique ont beaucoup changé. Et en politique, rien n’est moins sûr en dehors des résultats issus des urnes.

Quant à Boni Yayi, élu en 2006 à près de75% par l’électorat, il a un bilan à défendre. En dehors du Prd qui était son opposant naturel, toutes les autres formations l’ont soutenu en 2006. Mais voilà que le chef de l’Etat a déçu plus d’un. Aucun homme politique de grande envergure connu avant les années 2006 ne soutient aujourd’hui Boni Yayi. Ils sont soit à l’Un soit avec l’Alliance Abt. Conséquence, Boni Yayi n’est qu’avec ceux que lui-même a fabriqués politiquement.

Abdoulaye Bio Tchané est apparemment en pole position. Du Nord au Sud en passant par le centre, il y a des politiques qui portent sa candidature.

Les farceurs de la République

Plusieurs personnes ont tambour battant annoncé leur candidature. Mais à l’heure de la vérité, ces pseudo candidats se sont désistés pour une raison ou pour une autre. Il s’agit de Pierre Osho, Simon Adovèlandé, Iréné Agossa, Zul Kif Salami, Marcel Gbaguidi et enfin Célestine Zanou. Parlant de celui qu’on appelle généralement le fidèle des fidèles au président Mathieu Kérékou, il a organisé presque dans toutes les localités du Bénin une campagne de sensibilisation. Il a parcouru monts et vallées pour expliquer sa perception de la gestion du pouvoir surtout aux jeunes. Mais dans la liste des 23, son nom n’y figure pas. A quoi a servi cette stratégie politique ? Seul le ministre Pierre Osho détient le secret. Quant au coordonnateur du Millénium challenge account, motus et bouche cousue. Après sa mise en liberté, Simon Pierre Adovèlandé n’a à ce jour pipé mot, en tout cas de façon officielle. Le secrétaire général de l’Upr, Irénée Agossa n’est pas le candidat de l’Upr puisque le président du Parti est en lice pour les présidentielles de 2011. Mais il est allé partout crier son ambition, haranguer dans les universités les étudiants pour faire passer son message. Mais une question se pose. Peut-on prendre au sérieux certaines intentions de candidature ? En tout cas pas celle-ci. L’autre Béninois de l’extérieur, Marcel Gbaguidi a aussi fait sa déclaration de candidature. Mais, faute surtout de moyens, il n’a pas voulu se faire ridiculiser. Et au dernier moment, il se ravise pour retourner à ses amours de consultant en France.

Les deux femmes pour faire le printemps

Me Marie Elise Gbèdo n’est pas la seule hirondelle pour faire le printemps. Elle est secondée par Hermine Capo-Chichi, inconnue au bataillon des présidentiables. En 2001 comme en 2006, Me Gbèdo a été candidate malheureuse aux différentes élections présidentielles auxquelles elle a pris part. Elle fait cette fois-ci de son cheval de bataille, l’autosuffisance alimentaire.


(Lire ci-contre la liste des 23 candidats)

1 ADJOVI Thierry Didier

2 LARY-EGOUNDOUKPE Olivier Agossou

3 BADAROU Yacouba Olaniyi

4 GBEDO Akuavi Marie-Elise Christiana

5 HOUNGBEDJI Adrien

6 NOUDJENOUME Philippe Toyo

7 DAHISSIHO Joachim

8 YAYI Boni

9 TCHALA SARE Késsilé

10 YAHOUEDEOU François Janvier

11 MEDRID Henri

12 KOUAGOU M’Po Cyr

13 CAPO-CHICHI Ganséli Hermine

14 AGO SIMENOU Patrice

15 BIO TCHANE Abdoulaye

16 TOBOSSOU Louis

17 TOPANOU Prudent Victor

18 ISSA Salifou

19 BIOKOU Salomon Joseph Ahissou

20 LOKO François Xavier

21 DAYORI Antoine

22 SINZOGAN Jean Yves

23 LAGNIDE Christian Enock





_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 12:27