PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

POINT DE L’ENREGISTREMENT A LA CENA DES DOSSIERS DE CANDIDATURE A LA PRESIDENTIELLE: 23 candidats dont 6 dossiers incomplets

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

POINT DE L’ENREGISTREMENT A LA CENA DES DOSSIERS DE CANDIDATURE A LA PRESIDENTIELLE: 23 candidats dont 6 dossiers incomplets

Message par Admin le Lun 7 Fév 2011 - 14:00


POINT DE L’ENREGISTREMENT A LA CENA DES DOSSIERS DE CANDIDATURE A LA PRÉSIDENTIELLE: 23 candidats dont 6 dossiers incomplets


La Commission électorale nationale autonome (Céna 2011) a définitivement bouclé dans la nuit du samedi 5 février 2011 dernière, le dépôt des candidatures des prétendants à la Marina. Au total, 23 candidatures ont été enregistrées.

Il s’agit, selon l’ordre d’arrivée, des sieurs Adjovi Thierry Didier, Lary-Egoundoukpè Olivier Agossou, Badarou Yacouba Olaniyi, Gbèdo Akuavi Marie Elise Gbèdo Christiana, Houngbédji Adrien, Noudjènoumè Phillipe Toyo, Dahissiho Joachim, Yayi Boni, Tchala Saré Késilé, Yahouédéou François Janvier, Médrid Henri, Kouagou M’po Cyr, Capo-Chichi Ganséli Hermine, Ago Simènou Patrice, Bio Tchané Abdoulaye, Tobossou Louis, Topanou Prudent Victor, Issa Salifou, Biokou Salomon Joseph Ahissou, François Xavier-Loko, Antoine Dayori, Sinzogan Jean Yves et enfin Lagnidé Enock-Christian qui a bouclé la boucle au dernier jour à 23 Heures 30 minutes.

Les 6 candidatures qui seront probablement invalidées par la Cour Constitutionnelle.

Sur les 23 candidats ayant pu se faire enregistrer à la Commission électorale nationale autonome (Céna), 6 ont leurs dossiers incomplets et pourront probablement être recalés par la Cour Constitutionnelle. Il s’agit des sieurs Adjovi Thierry Didier, Lary-Egoundoukpè Olivier Agossou, Badarou Yacouba Olaniyi, Capo-Chichi Ganséli Hermine, Ago Simènou Patrice et Tobossou Louis.

Au décompte final, si la Cour Constitutionnelle en arrive à invalider les dossiers de ceux-ci, les prochaines consultations électorales présidentielles enregistreront 17 candidats qui vont s’affronter.

Les grands absents de la liste

A grand renfort médiatique ou tambour battant, bien de personnalités politiques ont réussi à attirer l’attention de l’opinion sur eux comme de potentiels candidats à la présidentielle du 27 février prochain. Au nombre de celles-ci, on peut citer la Présidente de la Dynamique du Changement, Célestine Zanou qui s’était déjà essayée à la chose une fois en 2006.

Il y a également l’ancien ministre d’Etat, Pierre Osho qui a parcouru le territoire national en expliquant aux populations, qu’il avait bien des prétentions de briguer la Magistrature Suprême. On croyait également voir dans la course, le Président du Mouvement « Le Nationaliste », Iréné Agossa qui avait même déjà déclaré sa candidature.

Dans le lot, on peut citer également Zul Kifl Salami qui n’a pourtant pas manqué d’étaler ses intentions présidentielles à chacune de ses sorties. Mais curieusement, tous ces potentiels au fauteuil présidentiel ont brillé par leur absence sur la liste de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Au nombre des 23 candidats donc, les pressentis à la course à la Marina précédemment cités ont tout simplement renoncé à leur ambition. Reste désormais à savoir pour qui ils rouleront le 27 février prochain.

Les candidats subissent la visite médicale ce matin

Les 23 candidats enregistrés au niveau de la Commission électorale nationale autonome subissent ce matin, une phase déterminante de leur candidature à la présidentielle du 27 février prochain. Il s’agit donc de la visite médicale exigée d’eux par les dispositions de la loi fondamentale.

D’ores et déjà, la Cour Constitutionnelle a pris les mesures nécessaires qu’il faut afin qu’ils subissent cette rigueur de la loi qui sera très déterminante dans la décision de validation ou d’invalidation de leurs candidatures par la Cour. Selon le communiqué de la Cour, tous les candidats devront se présenter au siège de l’institution ce matin à jeun pour se faire examiner par le collège de trois médecins retenus pour opérer la visite médicale.




_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 12:26