PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Après sa proposition d’asile/ Alcide Djédjé répond à Barack Obama - ‘’Le président Gbagbo n’a pas besoin d’aller à Washington. Il est bien là où il est ; il restera là où il est’’

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Après sa proposition d’asile/ Alcide Djédjé répond à Barack Obama - ‘’Le président Gbagbo n’a pas besoin d’aller à Washington. Il est bien là où il est ; il restera là où il est’’

Message par Admin le Jeu 6 Jan 2011 - 9:00


Après sa proposition d’asile/ Alcide Djédjé répond à Barack Obama - ‘’Le président Gbagbo n’a pas besoin d’aller à Washington. Il est bien là où il est ; il restera là où il est’’



Tenue d`une conférence de presse animée par le Ministre
des Affaires Étrangères Alcide Djédjé du Camp Gbagbo Laurent


Le ministre des Affaires étrangère de Laurent Gbagbo, S.E.M Alcide Djédjé, a tenu hier mercredi à son cabinet au Plateau, une conférence de presse pour, dit-il, mettre fin aux sons discordants qui se font entendre depuis la dernière mission conjointe de la CEDEAO et de l’Union Africaine (UA) visant à résoudre la crise postélectorale. L’ex-ambassadeur de Côte d’Ivoire auprès des Nations Unies en a également profité pour faire savoir que le président Laurent Gbagbo ne quittera pas le palais présidentiel avant 2015. « Le Président Gbagbo n’a pas besoin d’aller à Washington. Il est bien là où il est (au palais présidentiel); il restera là où il est », a déclaré le ministre des Affaires étrangères en réponse à Barack Obama qui proposerait un asile américain à Laurent Gbagbo. Intervenant sur le blocus qui continue à l’hôtel du Golf, Alcide Djédjé a tenu à faire des précisions. « L’armée ivoirienne estime qu’on ne peut pas tolérer qu’il y ait 300 soldats lourdement armés dans cet hôtel. Cela constitue une menace, y compris même pour le président de la République dont la résidence est située non loin de là». Et d’ajouter : « Donc il était question que les soldats des FAFN retiennent un préalable avant la levée du blocus. Le blocus est fait pour des raisons sécuritaires. Les FDS défendent tout le périmètre du Golf hôtel et tous les quartiers alentours. Ce n’est pas fait pour que les gens soient en prison. Il s’agit d’assurer la sécurité des Ivoiriens et des missions diplomatiques qui y sont installées». Même si Alcide Djédjé dit regretter cette situation et en appelle à toutes les personnalités s’y trouvant de regagner leurs domiciles respectifs, il tient aussi à rappeler que cette situation est intervenue du fait que c’est du Golf hôtel qu’est partie la manifestation du Rassemblement pour la démocratie et la paix (RHDP) du 16 décembre 2010 et c’est dans ce même hôtel que résident plus de 300 soldats des Forces armées des forces nouvelles (FAFN) ‘’lourdement armés’’. Le président Laurent Gbagbo, a-t-il souligné, reste ouvert au dialogue et n’entend pas mettre en péril la vie de ses concitoyens. En attendant la prochaine venue de la mission conjointe CEDEAO-UA pour poursuivre les négociations, le ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo réitère au camp Ouattara que «l’idéal serait donc d’épargner des vies humaines et de chercher une solution pacifique à la crise postélectorale».
David Yala


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 6:44