PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Présidence du Parti social démocrate:Bruno Amoussou démissionne

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Présidence du Parti social démocrate:Bruno Amoussou démissionne

Message par Admin le Ven 10 Déc 2010 - 11:03


Présidence du Parti social démocrate: Bruno Amoussou démissionne




Face aux enjeux électoraux de 2011, Bruno Amoussou vient de prendre une courageuse décision. Il se retire de la présidence du Parti social démocrate (Psd) pour privilégier les intérêts de l’Union fait la Nation dont il est le président. C’est la surprise générale au sein de sa famille politique d’origine qui multiplie les réunions depuis quelques jours.

Président du Psd et de l’Union fait la Nation, Bruno Amoussou n’a plus qu’une seule casquette. Le Renard de Djakotomey vient d’abandonner son statut de 1er militant du Psd qu’il a assumé pendant près de 20 ans. Selon nos informations, il y a environ 48 heures qu’il a adressé une correspondance au bureau exécutif national du Psd l’informant de sa décision de quitter la présidence pour la principale raison qu’il veut se consacrer un peu plus à l’Union fait la Nation. Indétrônable depuis la création du parti, il s’éclipse volontairement à un moment où on s’y attendait le moins. Car, personne ne pouvait imaginer qu’il démissionnera un peu plus d’un an après avoir été reconduit dans ce fauteuil lors du Congrès du parti en août 2009. C’est pourquoi l’information a surpris plus d’un et provoqué une ébullition au sein de sa formation politique. Ses plus proches confidents n’ont pas senti la chose venir. Bruno Amoussou ne l’a jamais évoqué en public ou en privé, mais il avait son plan dans sa tête. Il savait qu’il ne continuera pas à cumuler les deux fonctions, présidence du Psd et de la plus grande coalition de l’opposition. Il savait que dans une telle position, il n’aura pas les coudées suffisamment franches pour avancer dans ses fonctions de président de l’Union. Avec la double casquette qu’il portait, il était juge et partie. Ce n’était pas évident pour lui de ne pas prendre position au détriment de l’autre, quand il doit trancher un litige entre deux parties en conflit dont l’une serait issue du Psd. Dans le souci de préserver l’intérêt général, il a décidé de privilégier l’Union au détriment du Psd pour se libérer de certaines contraintes vis-à-vis de la famille socialiste. Bruno Amoussou vient de donner un exemple édifiant. Sa décision est l’expression d’un engagement sans faille aux côté du candidat de l’Un à la présidentielle de 2011. C’est également un signal fort qu’il vient de lancer à l’endroit de ses alliés pour montrer à ceux-ci qu’il est prêt pour le combat. Une bonne dose de confiance pour le candidat en lice. Alors que son investiture est prévue pour le 18 décembre 2010, voilà qui met davantage Me Adrien Houngbédji en confiance. Mais au-delà de ce point de vue, il faut reconnaître que Bruno Amoussou a déjà tout prouvé à la tête du Psd qu’il a réussi à faire hisser au rang des plus grandes formations politiques du pays. Son influence, sa stratégie, son sens de dialogue, son savoir-faire et son expérience ont fait de lui le maître incontestable du parti. C’est l’heure du départ pour une autre aventure plus périlleuse. Il continuera à assumer la présidence de l’Un. En tant que président de cette coalition, il doit conduire son candidat à la victoire à l’issue de la présidentielle de 2011. Un nouveau défi qu’il n’a pu relever par le passé en tant que candidat à plusieurs reprises pour présider aux destinées du pays. Avec sa nouvelle posture, la chance pourrait lui sourire.

La succession

La question que se posent les militants du Psd, surtout ceux du Mono-Couffo est de savoir celui qui succèdera à Bruno Amoussou. En principe, aucune difficulté ne devrait subvenir si les textes avaient prévu ce cas de figure dans laquelle le parti se trouve. Il est question de vacance de la présidence. Pour une raison ou pour une autre, toutes les formations politiques ne procèdent pas de la même manière. Au Psd, c’est celui qui vient après le président qui s’installe dans le fauteuil de ce dernier en cas de vacance illimitée. Lorsqu’on se réfère à la composition du bureau politique du parti, le poste de premier vice-président est occupé par l’ancien ministre Emmanuel Golou, actuel député à l’Assemblée nationale. Sauf coup de théâtre, l’homme peut déjà s’acheter son costume de dauphin de Bruno Amoussou. Mais si tant est que c’est déjà si facile à désigner, les réunions et les conclaves des militants ne doivent plus avoir lieu. Or, c’est actuellement le cas. On est tenté de dire, qu’entre les réalités du parti et le regard extérieur, il y a une différence.



_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 0:53