PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Révélations de Maxime Houédjissin, Dg/Archa sur les différents travaux engagés à Abomey:« Je n’ai encore reçu aucun franc pour exécuter les chantiers d’Abomey »

Partagez
avatar
guyardo
Adepte
Adepte

Messages : 84
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Age : 35
Localisation : Bénin

Révélations de Maxime Houédjissin, Dg/Archa sur les différents travaux engagés à Abomey:« Je n’ai encore reçu aucun franc pour exécuter les chantiers d’Abomey »

Message par guyardo le Mer 1 Déc 2010 - 16:46


Révélations de Maxime Houédjissin, Dg/Archa sur les différents travaux engagés à Abomey:« Je n’ai encore reçu aucun franc pour exécuter les chantiers d’Abomey »



Le Directeur Général de l’Agence de Réhabilitation de la Cité Historique d’Abomey (Archa), Maxime Houédjissin vient de donner de la voix sur le grand retard observé dans l’exécution des différents chantiers ouverts à Abomey.

« Je n’ai encore reçu aucun copeck pour exécuter les travaux engagés dans la cité historique d’Abomey pour le compte de mon agence », a révélé l’homme hier à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a organisée au siège de l’institution à Cotonou pour rétablir la vérité après les déclarations de la Directrice de Cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances.

En effet, au cours de la réunion tenue par le Chef de l’Etat avec les différents acteurs impliqués dans l’exécution de ce projet lors de sa descente sur le terrain il y a quelques jours, la Représentante du Ministère des Finances a laissé entendre que d’ores et déjà, un montant total d’1 Milliards 300 Millions de Francs CFA est versé par le trésor public sur le compte de l’Agence.

Une déclaration que Maxime Houédjissin dément formellement et de façon catégorique. « La déclaration de la Représentante du Ministre de l’Economie et des Finances est fausse, scandaleuse et tendancieuse », a affirmé Maxime Houédjissin pour exprimer son indignation face à la situation. Et pour la manifestation de la vérité, l’homme exige un débat contradictoire avec les différentes parties concernées.

La vérité des faits selon Maxime Houédjissin

Même si le Directeur Général de l’Agence de réhabilitation de la cité historique d’Abomey approuve que les 1 Milliards 300 Millions de CFA avancés par le Ministère de l’économie et des Finances ont été déposés sur le compte de l’institution, il apporte néanmoins quelques clarifications pour éclairer la lanterne du peuple béninois.

Selon Maxime Houédjissin en effet, c’est archi faux de dire que cette somme était destinée à financer les travaux sur le terrain. Selon ses explications, après sa prise de fonction en tant que Directeur de l’Agence le 17 Août 2009 dernier, l’Etat avait mis à sa disposition, un montant de 500 Millions de Fcfa pour son installation.

En clair, il s’agit d’une somme fixe reconnue par la loi qui est allouée à toutes les sociétés ou structures d’Etat nouvellement créées et qui leur permet donc de s’installer et de faire face aux différentes charges auxquelles elles seront confrontées pour le bon fonctionnement de l’institution.

Toujours selon ses explications, bien avant la naissance de l’Archa, il avait été conçu pour la ville d’Abomey, un programme spécial pour sa réhabilitation comme c’est d’ailleurs le cas pour plusieurs autres villes du Bénin.

Mais dès la création de l’Archa en décembre 2008 par le Chef de l’Etat, ledit programme spécial a été incorporé aux différents projets de l’institution. Du coup, le budget de 400 Millions 300 Milles Francs alloué à ce programme et qui était déjà en cours d’exécution par le Ministère de l’Urbanisme a été transféré sur le compte de l’Agence.

Et cette somme, de l’avis de Maxime Houédjissin a été transmise à Archa sous la rubrique de subventions et non pas comme budget de contrepartie, c’est-à-dire destiné à payer les prestataires de service sur le terrain.

Autrement dit, jusqu’à ce jour, selon les affirmations du Dg/Archa, l’Etat n’a encore laissé le moindre copeck sur le compte de l’Agence pour le paiement des prestataires des différents chantiers ouverts. Et il défie quiconque pouvant apporter la preuve contraire à ses allégations.

Maxime Houédjissin prévient contre des éléphants blancs en gestation à Abomey et accuse

« Il y a risque de blocage, il y a risque d’éléphant blanc à Abomey ». C’est ce qu’a affirmé hier Maxime Houédjissin à propos de la lenteur observée actuellement sur les chantiers ouverts par son agence à Abomey, dans le cadre de la réhabilitation de la ville.

Et pour cause, selon ses propos, certaines structures impliquées dans le projet seraient en train de bloquer à dessein les travaux, faisant ainsi le jeu de l’opposition qui panique de ce qu’Abomey ne tombe dans l’escarcelle du Chef de l’Etat après la réalisation des différents chantiers. Au banc des accusés, le maître d’ouvrage délégué, l’Agetur, le maire de la commune d’Abomey et le Ministère de l’Economie et des Finances.

Pour le premier, Maxime Houédjissin l’accuse d’être complice de l’opposition du fait qu’il fait trainer consciemment les travaux afin que cela ne se réalise pas dans les délais retenus. Or, selon ses propos, il a déjà perçu environ 60% du montant alloué aux travaux, mais n’a réalisé que 28% du taux d’exécution.

Mais l’homme jure bousculer l’Agetur contre vents et marrées afin qu’il livre les travaux dans les délais impartis. Au cas échéant, il menace : « S’il faut un bulldozer pour pousser l’Agetur afin qu’il ne constitue plus un obstacle pour les travaux, nous le ferons. En tout cas, tant que je resterai à la tête de cette structure, les travaux seront réalisés et ce dans les délais ».

Pour ce qui concerne le maire de la commune d’Abomey, Maxime Houédjissin le tient également responsable du grand retard qui s’observe actuellement sur le terrain, du fait qu’il ne fait rien selon ses propos pour dégager depuis 2 ans, les emprises des voies, ce qui constitue de son avis, de sérieux obstacles pour l’exécution des travaux.

Quant au Ministère de l’Economie et des Finances, Maxime Houédjissin l’accuse « de mélanger torchon et serviette » en arguant qu’il a déjà libéré la majeure partie de la part qui revient à l’Etat dans l’exécution des travaux.



De toute façon, l’homme s’est engagé à faire feu de tout bois afin que la cité historique d’Abomey ait ses infrastructures à bonne date.

Donatien GBAGUIDI

    La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017 - 7:35