PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Bakassi : Une attaque rebelle tue 5 Camerounais Dont trois éléments du Bir

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Bakassi : Une attaque rebelle tue 5 Camerounais Dont trois éléments du Bir

Message par Admin le Jeu 18 Nov 2010 - 9:52



Bakassi : Une attaque rebelle tue 5 Camerounais Dont trois éléments du Bir



Les pirates ont tenté de prendre des otages à Moudi, sur une plate-forme pétrolière de la société Perenco, dans la nuit de mardi à mercredi. L’attaque a eu lieu entre 23h et 3h, dans la nuit de mardi à mercredi. Selon des sources sécuritaires, les pirates étaient dans trois embarcations à moteur, 7 à 8 personnes par embarcation, armés. Ils ont tenté d’approcher la plate-forme pétrolière de la société Perenco, dans la zone de Moudi, presque à la lisière des eaux territoriales camerounaises. Ils n’ont pas pu surprendre le dispositif sécuritaire en place sur le terminal offshore. Ils ont trouvé la riposte.

Des coups de feu ont été échangés. Bilan : « décès de cinq Camerounais, trois membres du BIR (Bataillon d’Intervention Rapide) et deux agents d’une société de sécurité », selon un communiqué publié hier sur le site internet de Perenco. Une source gouvernementale confirme aussi l’attaque et la mort « des personnes qui portaient des uniformes de soldats camerounais, mais il faut encore qu’elles soient identifiées comme appartenant à nos troupes. »

Selon des sources, les assaillants auraient également enregistré des pertes en vies humaines. Le groupe Africa Marine Commando (AMC) a revendiqué cette attaque. Il annonce même d’autres attaques dans les jours à venir. Il dit avoir contacté il y a quelques semaines des sociétés pétrolières installées dans la péninsule de Bakassi pour leur demander de verser de l’argent en échange de leur tranquillité. Il aurait attendu, en vain. Et se serait résolu à passer à l’offensive. Il affirme que le but de l’attaque de la nuit dernière était de prendre des Européens en otage pour exiger des rançons.

La prise d’otages est devenue l’une des principales sources de revenu des groupes armés installés dans la zone. Le 13 septembre, une attaque dans les eaux territoriales camerounaises avait conduit à la capture de deux membres de l’équipage d’un navire de dragage appartenant à une entreprise belge. Deux Philippins avaient été enlevés dans ce bateau battant pavillon luxembourgeois. Une rançon avait été exigée. Tout comme après l’enlèvement de trois marins : 2 Russes et un Lituanien, en mai. En mars 2010, le capitaine et le mécanicien d’un bateau transportant des marchandises et des vivres entre Rio de Calabar, au Nigeria, et Tiko, dans la région du Sud-Ouest, avaient aussi été pris en otage. Les pirates exigeaient le paiement d’environ 220 millions de nairas, soit entre 600 et 700 millions de francs Cfa.

Depuis l’arrivée du Bir dans cette zone, en juillet 2009, les rebelles s’étaient fait un peu plus discrets. Ces derniers temps, ils sont passés à l’offensive, malgré la présence du Rio del Rey, une tour d’observation dans le golfe de Guinée à partir duquel, grâce au Gps, les forces de sécurité devraient repérer tous les gestes suspects dans ces milliers d’ilots de Bakassi.

source : La Nouvelle Expression

cameroun-online/ jeudi 18 Novembre



_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Dim 23 Juil 2017 - 2:41