PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Koutonou Blues » de Dave Adjété Wilson bientôt dans les livrairies

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Koutonou Blues » de Dave Adjété Wilson bientôt dans les livrairies

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 13:23



Koutonou Blues » de Dave Adjété Wilson bientôt dans les librairie





Rédigé en 5000 vers et paru aux éditions Beaurepaire, l’ouvrage « Koutonou Blues » du célèbre écrivain Dave Adjété Wilson couvre 200 pages. Journaliste à Radio France international et écrivain, l’auteur, né à Pointe–Noire en République du Congo, vient ainsi de faire paraître un recueil de poèmes entièrement dédié à la ville de Cotonou où il a grandi. Tout un hommage voué à une ville dont il est nostalgique.


Suite aux nouvelles « Le suicide orchestré d’une poule si heureuse de vivre », « La vie des autres et autres nouvelles» et le roman « Le menuisier de Calavi », le célèbre écrivain Dave Adjété Wilson inondera très bientôt les librairies et kiosques du Bénin du recueil de poèmes «Koutonou Blues». Ce recueil, c’est Cotonou au fil des mots et des rimes; en fait, un travail dans lequel, l’auteur, journaliste et écrivain bien connu, revisite la cité de sa jeunesse, son histoire coloniale et actuelle, ses quartiers, ses places, ses marchés, ses amis d’hier et ceux d’aujourd’hui. Autant dire que «Koutonou Blues» redessine le profil d’une ville qui continue de pousser tel un champignon.

Ni imprécation, ni militantisme échevelé, la poésie qu’il revendique est une sorte d’exutoire où se débattent souvenirs, nostalgies et contrariétés d’une époque pas si éloignée. Koutonou Blues qui n’est pas qu’un simple catalogue de citadines dépressions, apparaît finalement comme un territoire de lyrisme qui regarde la ville, non pas seulement comme une succession monotone de vieux et de nouveaux quartiers, mais aussi et surtout, comme un être dont les habitants sont à la fois le moteur et l’avenir.

Il faut indiquer que l’ouvrage est éclaté en huit séquences et fait l’apologie de la ville de Cotonou auquel il rend un vibrant et sincère hommage. « Hier à aujourd’hui, hommage à la ville, femmes dans la ville, soucis dans la ville, au cœur de la ville, au fil des saisons, épilogue, un dernier pour la route ». Voilà l’ossature de ce merveilleux recueil de 200 pages spécialement vendu à 9.000FCFA au Bénin et qui distille 60 délicieux poèmes à couper le souffle. Dès le lundi prochain, il est disponible dans les librairies Sonaec, Bufalo, Le Bon Berger, Notre Dame et Saint-Paul à Parakou. Avis donc aux lecteurs et aux férus de la littérature pour savourer les délices de ces somptueux vers.

Pleins feux sur l’auteur Dave Adjété Wilson

Journaliste à Radio France international et écrivain, Dave Wilson est né à Pointe –Noire en République du Congo. Ancien lauréat du concours de la meilleure nouvelle de langue française, dramaturge et Grand Prix de littérature 2003 de son pays, avec le roman intitulé ‘’Le menuisier de Calavi’’ (Editions Afridic), il vient de commettre son premier recueil de poésies dédiées entièrement à la ville de Cotonou, capitale économique du Bénin.

Adolescent, l’auteur était entré dans la maison de la littérature par la porte de la poésie avec une prédilection certaine pour l’alexandrin qui lui collait ce réflexe enfantin consistant à compter les pieds des vers avec les doigts pour voir « si ça tombe bien». Ce qui ne l’empêchait pas de fuir souvent le carcan de certains canons de la versification pour rendre la liberté aux vers, ainsi autorisés à s’envoler dans la lecture pour le plaisir de la lecture. L’amour, le civisme, la beauté des paysages, les interrogations philosophiques, les traditions et l’éternelle négritude ont été –peu ou prou- ses sources d’inspiration.

Il faut dire qu’à chaque carrefour de sa vie d’auteur, il a toujours croisé, sur un rayon de librairie, dans un salon de livre, chez des amis, les yeux doux de la poésie sans jamais faire l’économie d’une pensée nostalgique. Eloigné depuis quelque temps de Cotonou, il a eu, un jour plus que les autres, la nostalgie de sa ville, humant jusqu’au fond de l’âme les appétissantes odeurs des cuisines de chez lui. Et mieux que la prose, c’est donc la poésie qui lui a paru être le vecteur approprié, le meilleur moyen de rendre hommage à la ville où il a grandi. En tendant à nouveau sa plume à cette ville qui lui est si chère, il a voulu, une fois pour toute, renouer avec ses premières amours et partant oublier les mortifications d’hier.


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 13:40