PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Affaire Dangnivo: La coalition Abt 2011 indexe les commandos de « la mort »

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Affaire Dangnivo: La coalition Abt 2011 indexe les commandos de « la mort »

Message par Admin le Lun 4 Oct 2010 - 11:29



Affaire Dangnivo: La coalition Abt 2011 indexe les commandos de « la mort »





L’affaire de la disparition et de la mort annoncée de Pierre Urbain Dangnivo est petitement en train d’égaler celle du Burkinabé, Norbert Zongo. Et au rythme où évolue cette affaire, elle risque de largement la dépasser. En effet, après les multiples marches des syndicalistes et de l’Union fait la Nation, ce sont les partisans de l’actuel président de la Boad, Abdoulaye Bio Tchané qui hier à Guinkonmey sont entrés dans la danse. Dans une déclaration lue par Jean Gontran Quenum, la Coalition Abt 2011 s’est indignée de la légèreté avec laquelle un tel dossier relatif à la vie d’un citoyen est traité et exige toute la lumière et toute la transparence dans la conduite de cette affaire, surtout que pour elle, il circulait depuis des mois, des informations persistantes sur la formation dans un pays étranger de commandos de « la mort » chargés de faire disparaître des opposants politiques béninois.

Pour Jean Odjo, l’un des conférenciers, le pouvoir public doit nous apporter des preuves de sa mort. « On n’a pas vu sa voiture, ses affaires, ses portables...Nous continuons nos enquêtes sur les commandos de la mort et à parer à toute éventualité car nous ne souhaitons pas qu’on vienne nous parler d’une autre disparition » a-t-il déclaré. Joseph Adjovi soutiendra de son côté qu’il est facile de mettre le charlatan présenté lundi dernier en scène. Il déclare : « Le gouvernement, dans un premier temps dit ne pas être informé de la disparition de Dangnivo. Puis, à la suite des pressions, il vient dire qu’il y a un corps enterré derrière la maison d’un charlatan ». Jean Gontran Quenum reviendra à la charge et fera savoir que la première fonction d’un gouvernement est de protéger l’intégrité de ses citoyens. Alors pour lui, il y a eu un silence et un laxisme coupable et condamnable des pouvoirs publics, surtout lorsqu’on sait que le Bénin a souscrit à nombre de conventions internationales en matière des droits de l’homme. « Dangnivo n’a pas été victime de braquage, d’accident encore moins d’un antécédent qui pouvait présager d’une telle issue. Mais, on se rend compte que le gouvernement organise des marches parallèles et fait des déclarations honteuses » a-t-il conclu sur le dossier Dangnivo qui décidément prend des allures d’une affaire d’Etat.



_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017 - 12:58