PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Prétendues confidences d’un député Prd à l’ancien maire de Parakou:Ahouanvoébla menace d’assigner Gbadamassi en justice [...

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Prétendues confidences d’un député Prd à l’ancien maire de Parakou:Ahouanvoébla menace d’assigner Gbadamassi en justice [...

Message par Admin le Jeu 23 Sep 2010 - 8:58



Prétendues confidences d’un député Prd à l’ancien maire de Parakou: Ahouanvoébla menace d’assigner Gbadamassi en justice



L’Honorable Augustin Ahouanvoébla surpris d’apprendre dans certains journaux que c’est lui qui a fait des confidences au député Rachidi Gbadamassi. Toutefois le député du Prd reconnaît avoir échangé avec ce dernier dans un restaurant. Mais il réfute vigoureusement les prétendues transcriptions immondes lues dans les journaux ». Bien plus, il clame que la vérité sera rétablie par les tribunaux. Lisez plutôt son communiqué de presse.

Communiqué de Presse de l’honorable Augustin Ahouanvoébla

Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue le 16 septembre dernier, Rachidi Gbadamassi insinuait qu’un député de l’opposition lui aurait été envoyé pour le démarcher et le menacer tout à la fois. Il affirmait alors détenir un enregistrement de leur conversation qu’il promettait de mettre à la disposition de la presse.

A ma grande surprise, j’ai appris dans certains journaux du mardi 21 septembre 2010, que le député dont il était question n’était personne d’autre que moi, donc que je lui aurais été envoyé par les hauts responsables de l’opposition, que notre conversation aurait été enregistrée par ses soins, transcrite et publiée dans la presse de ce jour-là. Bien qu’il eût mieux valu ne pas donner suite aux coups de dents de politiciens intrigants, je me dois de souligner les points les plus saillants de cette tentative de manipulation. Nous avons aussi une claire conscience de ce que les mandants de Gbadamassi sont aux abois et s’adonnent, pour cela, aux manipulations les plus grotesques.

- 1. Contrairement à ce qu’il essaie de faire croire, je n’ai jamais essayé de rencontrer Rachidi Gbadamassi, ce que j’aurais dû faire, si j’étais porteur d’un message de cette gravité pour lui. C’est bien Gbadamassi qui a insisté pour aller me voir dans un restaurant, où je dînais. Bien qu’intrigué par son insistance suspecte à me rejoindre là où j’étais, j’ai accepté hélas l’entretien.

- 2. Rien ne permet de tirer de nos échanges, de cette soirée-là, l’idée d’un complot contre la personne de Gbadamassi. Ni ma modeste personne, ni les dirigeants en compagnie de qui je suis engagé dans le combat politique ne sommes de cette culture ni de cette pratique. Et nous aurions tant souhaité que le camp présidentiel fasse aussi le vœu sincère de renoncer à toutes les formes de violence politique.

- 3. Ni l’image désastreuse de Gbadamassi, ni ses sorties tonitruantes en faveur du camp présidentiel ne nous gênent. Bien au contraire, Gbadamassi représente à merveille le désastre moral auquel nous sommes confrontés sur le champ politique aujourd’hui. Dans quels desseins aurais-je pu révéler à Gbadamassi des choses qui n’ont jamais existé, et qui de plus compromettraient mon propre camp ?

- 4. Qu’est-ce qui me pousserait, dans ces circonstances, à arracher à Gbadamassi le titre de criminel qu’il porte de notoriété publique et à me l’approprier ?

- 5. Que reste-t-il de la crédibilité de cet homme ? J’ai échangé avec Gbadamassi, comme je le fais souvent avec beaucoup d’autres collègues députés. Mais, mes propos, qu’ils soient pris à la lettre ou interprétés, ne sont pas conformes aux prétendues transcriptions immondes que j’ai lues dans les journaux. Gbadamassi assumera la perfidie de celui qui vient vers vous en ami, dans le seul but de vous enregistrer clandestinement et manipuler vos propos pour un usage malveillant. Il assumera ainsi la perversité des montages sonores les plus ingénieux que la technologie a rendus possible aujourd’hui, et la vérité sera rétablie par les tribunaux. Chers compatriotes, Même les tout petits enfants de ce pays savent aujourd’hui à quoi associer le nom de Rachidi Gbadamassi. Ni moi, ni notre peuple ne saurait se laisser distraire du combat de salubrité publique en cours.

Cotonou, le 22 septembre 2010.



_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Sam 18 Nov 2017 - 15:31