PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Après leur qualification pour l’Angola 2010 : Les Ecureuils réclament d’être décorés

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Après leur qualification pour l’Angola 2010 : Les Ecureuils réclament d’être décorés

Message par Admin le Jeu 10 Déc 2009 - 9:50


LES ÉCUREUILS RÉCLAMENT D'ÊTRE DÉCORÉS

Après Tunisie en 2004, Ghana en 2008, les Ecureuils du Bénin se sont
qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations (Can) Angola 2010. Pour arriver là, la tâche n’a pas été facile pour les autorités, les membres de l’encadrement et les joueurs. Ces derniers, après tant d’énergie consentie pour porter haut le drapeau béninois exigent d’être décorés.
Par : Hermann ADIMOU (Stag)

« C’est depuis 2004 que l’Etat béninois a promis nous décorer. Jusqu’à aujourd’hui, ce n’est pas fait. Nous sommes à la troisième qualification à la Coupe d’Afrique. Nous attendons toujours d’être décorés. » C’est ce qu’a confié Damien Chrysostome, le capitaine des Ecureuils du Bénin, à Jean-Marie SEDOLO au cours d’une interview publiée dans Multi-sports. A travers cette déclaration, le capitaine des Ecureuils fustige la non-tenue de la promesse à eux faite par les autorités étatiques du Bénin de les décorer après leur historique qualification pour la Tunisie 2004. Près de 6 ans après cette promesse, les joueurs attendent toujours que leurs efforts pour rehausser l’image de la nation sur le plan international, à travers le football, soient reconnus. Mais comment comprendre qu’une décision qui a été prise par la première autorité du pays puisse rester jusqu’ici sans être exécutée. Est-ce à dire que le Ministre en charge du département des sports à l’époque n’a pas introduite en Conseil des ministres une communication dans ce sens ? En tout cas, il est clair aujourd’hui que le travail qu’abattent les joueurs en sélection est très délicat pour qu’on puisse les traiter d’une telle manière. Les joueurs qui jouent pour la sélection nationale, n’ont pas de salaire et pourtant ils se livrent a fond rien que pour permettre à leur équipe nationale de prendre part aux différentes compétitions continentales. Parfois, c’est au prix de leur vie que ces derniers sans assurance, sur le terrain pour défendent les couleurs nationales. C’est dire donc, que c’est à
leur risque et péril, qu’ils viennent jouer pour la sélection nationale. Il serait aberrant que le minimum que les joueurs demandent ne leur soit donné. Ailleurs, la qualification de l’équipe nationale est toujours sanctionnée par une reconnaissance nationale. La récente qualification de l’Algérie pour le Mondial d’Afrique du Sud 2010 est une preuve parmi tant d’autres. Aussi, après trois qualifications, les joueurs, même si ce ne sont pas eux tous, ont d’une manière ou d’une autre servi le pays et ils méritent d’être salués. Ce n’est pas à titre posthume qu’il faut le faire mais de leur vivant. Car plusieurs gloires du football du Bénin s’en sont allées sans la moindre reconnaissance de la part des autorités béninoise.

Source: benin24.com


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 13:32