PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Les mystères de l'empoisonnement présidentiel

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Les mystères de l'empoisonnement présidentiel

Message par Admin le Mer 4 Déc 2013 - 11:16

Les mystères de l'empoisonnement présidentiel




Le président Boni Yayi a accusé un riche homme d'affaires d'avoir tenté de l'empoisonner pour prendre le pouvoir il y a plus d'un an. Alors que l'homme est en exil en France, dernier coup de théâtre : le juge en charge de l'affaire a fui lui aussi le pays.

Guinée Conakry Info  (Boubacar Sanso Barry)
 
La présumée tentative d’empoisonnement du président béninois, Boni Yayi, refait parler d’elle. Alors que la question de l’extradition du principal accusé qu’est l’homme d’affaire Patrice Talon devait être soumis à l’appréciation du juge ce mercredi, on a appris hier que le juge Angelo Houssou, fuyant une persécution de la part des autorités béninoises, vient d’arriver aux Etats-Unis, où il a demandé l’asile politique.

Cette fuite-là n’est pas de nature à redonner de la crédibilité à un dossier dans lequel on soupçonne le président d’avoir voulu punir un puissant soutien financier qui essayait de lui tourner le dos. Pire, si les rumeurs de pressions sur le juge devaient se confirmer, elles écorneraient l’image d’un président qui fait tout pour torpiller la prometteuse expérience démocratique béninoise. Le juge Angelo Houssou est certainement l’incarnation de ces hauts cadres qui font preuve d’une extrême capacité d’adaptation aux circonstances et aux exigences du moment.

En effet, aussi renommé que soit ce juge, la menace qui pesait manifestement sur sa personne l’aura conduit à réaliser un marathon de trois pays en trois jours. Vendredi dernier, il aurait quitté Cotonou, pour rallier Lomé, puis Accra, d’où il se serait embarqué pour se retrouver dans la nuit à lundi, sur le sol américain... Par ailleurs, il n’a pas hésité à faire comme les plus ordinaires des contrebandiers, en empruntant les voies les plus détournées, y compris le recours à une pirogue. On imagine déjà que son accoutrement devait être loin de son costard trois pièces et cravate des grands rendez-vous à Cotonou !

Bien qu’il ne disposerait pas encore du visa lui permettant de vivre normalement sur le sol américain, on imagine que ses plus grands soucis, il les a laissés derrière lui. L’attitude des services de l’immigration américaine ne doit être dictée que par des procédures et des principes formels. Autrement, les autorités du pays de l’Oncle Sam n’ont pas pu ignorer le trajet d’Angelo Houssou. On peut conclure que c’est parce que les Etats-Unis ont cru aux menaces sur le juge, qu’on l’a tacitement laissé entrer sur le territoire américain. A défaut de l’avoir explicitement aidé. Et si les autorités américaines ont agi de la sorte, c’est qu’elles aussi ne croient pas trop à la théorie du coup d’Etat que fait valoir Cotonou. 

Dans les faits, Boni Yayi est de plus en plus seul dans cette bataille. D’autant que du côté de Paris aussi, les chances sont plutôt maigres pour que la justice consente à extrader Patrice Talon. Pire, la fuite du juge Houssou risque plutôt de renforcer la thèse d’un complot imaginaire, ourdi par le président et son entourage, en vue de se débarrasser d’un richissime homme d’affaire. Celui-ci avait commis l’imprudence de vouloir fermer son robinet à un président qui caresse subtilement le rêve d’aller au-delà de la limite prescrite par la constitution. Sauf que cette ambition, il devrait la remettre dans les placards. Parce que, comme on le voit, les réactions à ses ballons d’essai indiquent que la tâche ne lui sera point aisée.
 
Source : Courrier International


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 16:06