PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

LA COMMISSION DES LOIS REJETE POUR DEFAUT D’AVIS LE TEXTE DE LOI SUR LA REVISION

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

LA COMMISSION DES LOIS REJETE POUR DEFAUT D’AVIS LE TEXTE DE LOI SUR LA REVISION

Message par Admin le Mer 25 Sep 2013 - 7:56

LA COMMISSION DES LOIS REJETE POUR DEFAUT D’AVIS LE TEXTE DE LOI SUR LA REVISION


« Un hourra d'acclamations joyeuses retentit sur le tillac et monta vers le ciel comme une prière d'église, comme le premier cri du Te Deum ». Honoré de BALZAC

Le projet de révision de la Constitution vient de connaître son premier échec à l'Assemblée Nationale. La Commission des Lois vient de rejeter le projet par un vote de 6 voix contre et 2 voix pour. Les deux voix favorables sont celles des Députés Akoffodji et Lafia Sacca. La commission compte 14 membres. Les huit (8) députés présents font le quorum exigible. La Commission a été régulièrement convoquée pour ce matin. Il reste à Yayi d'enclencher sa machine de pression et d'intimidation. La lutte continue !


Les députés membres de la commission des lois réunis ce mardi au siège de l’institution à Porto-Novo, ont rejeté en l’état le projet de loi portant sur la révision de la constitution. Ils sont parvenus à cette situation suite à un débat de fonds, qui porte sur la recevabilité du décret portant transmission de ladite loi au Parlement.

A l’entame des travaux, sous la présidence de Me Hélène Aholou Kèkè, les huit députés membres de la commission ont relevé l’absence de certains documents annexes. Il s’agit entre autres de la décision de la Cour Constitutionnelle sur l’avis consultatif de la Cour Suprême.

Selon certaines indiscrétions, la présidente de la Commission des Lois ignore l’existence de cette décision dans la mesure où l’institution parlementaire n’en a point reçu copie comme de coutume.


Par la suite, se fondant sur la décision Dcc 06-074 du juillet 2006 rendue par les sages de la Haute juridiction en matière constitutionnelle qui mentionne  clairement le principe à valeur constitutionnelle de la notion de consensus et qui est cité dans le préambule de notre loi fondamentale, les Honorables députés ont alors décidé de rejeter le projet de loi.

Le ministre chargé des relations avec les institutions présent en commission lors du débat, est mandaté pour rendre compte au président de la République des raisons qui motivent le rejet.


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 7:37