PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Des manœuvres en vue pour empêcher la reprise des élections à la FBF

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Des manœuvres en vue pour empêcher la reprise des élections à la FBF

Message par Admin le Ven 6 Sep 2013 - 9:07

Des manœuvres en vue pour empêcher la reprise des élections à la FBF






Suite à la décision d’annulation de la proclamation des résultats du congrès électif du 24 août 2013, la Fifa dans son courrier en date du 29 août 2013, sous la plume de son Secrétaire Général Adjoint Markus Kattner, écrit : « …Il conviendra donc de convoquer un nouveau congrès dans les plus brefs délais. Les élections seront reprises avec les deux listes qui ont participé au scrutin du 24 août étant entendu que les candidats seront les mêmes. Le processus sera sous la responsabilité de la Commission électorale ( première instance et commission de recours) et sera observé par la Fifa et la Caf… ».
Suivant donc les nouvelles instructions de la Fifa, le Comité électoral a par décision N°005/CE/FBF/PDT/13 DU 02 SEPTEMBRE 2013 convoqué le corps électoral de la FBF pour le jeudi 12 septembre 2013 en rappelant les indicatives données par la Fifa dans sa correspondance sus mentionnée. Mais contre la raison et le bon sens et contre les faits déjà posés par le camp soutenu par Moucharaf Anjorin, Bruno Didavi, dans un recours en date du 03 septembre 2013, demande à la Commission de recours de prononcer l’annulation de la convocation du corps électoral au motif que le Comité électoral n’est pas habileté à le faire et que cette prérogative revient au Comité Exécutif.
Des questions auxquelles Didavi Bruno se doit de répondre
Comment Bruno Didavi comprend-t-il ce passage écrit de ses mains et contenu dans son recours « Que l’article 3.1 du Code électoral de la Fbf définit la mission de la Commission Electorale qui est d’organiser et de superviser la procédure électorale » ? Quel sens donne-t-il à « organiser et superviser la procédure électorale » ? Pourquoi aujourd’hui denier au Comité Electoral le droit de convoquer le corps électoral alors que c’est le même Comité électoral qui a convoqué le congrès électif au terme duquel il a obtenu 23 voix sur les 47 exprimées ? N’est-ce pas le candidat Bruno Didavi qui le premier à écrit à la Fifa pour solliciter son arbitrage ? Comment comprendre alors qu’il formule un recours contre des directives de la Fifa ? N’est ce pas eux qui criaient à qui voulaient les entendre le 24 août 2013, » si vous ne faites pas comme ça, la Fifa va invalider…. » et patati patata ? Mais alors pourquoi aller maintenant contre les directives de la Fifa ? La victoire au terme d’une élection dépend-elle de la structure qui organise lesdites élections ?
A la vérité !
A la vérité il convient de comprendre que le camp Didavi soutenu par Moucharaf Anjorin a fait feu de tout bois pour que les élections du 24 août dernières n’aient pas lieu. Pour preuve !
Premièrement, il y a eu ce recours d’annulation du processus de désignation des délégués au niveau des ligues régionale de Football Amateur. A la base de ce recours, il se trouve que des délégués élus sont étiquetés « pro-Ahouanvoébla » et qu’il faille reprendre leur désignation.
Deuxièmement, alors que la reprise de la désignation des délégués des ligues régionales de football amateur a quasiment confirmé le schéma du corps électoral, le Comité de recours sollicité, a invalidé plusieurs de ces délégués de ligues régionales étiquetés pro Ahouanvoébla.
Troisièmement, faisant fi du faux et usage de faux en écriture publique portant sur une des pièces du dossier d’un des membres de la liste « Le renouveau » et pour lequel des gens sont présentement mis aux arrêts, le camp Didavi demande et obtient la réhabilitation de leur liste.
Quatrièmement, au congrès électif du 24 août dernier, le camp Didavi, avant même l’entame des opérations de vote et soutenu par un certain Abéga, définit avec chiffre à l’appui (25) la majorité d’un suffrage non encore exprimé. Mieux, ils ont contesté le bulletin de vote aux motifs que son origine ne leur paraît pas claire. N’eut été la détermination la vigilance du camp d’en face, le congrès électif du 24 août dernier aurait pris fin prématurément avant le vote. Et comme l’on l’a entendu sur la cour du siège de la Fbf au moment où les observateurs de la Fifa et de la Caf prenaient la clé des champs, « c’est bon comme ça, la crise va s’installer et on va diriger le comité transitoire, Anjorin va revenir… ».
Ceci expliquant cela, on comprend aisément les motivations qui soutendent le recours tendant à faire annuler la date retenue par le Comité électoral pour la reprise des élections.
Cinquièmement enfin ( en attendant de revenir sur d’autres de leurs coups bas ), il est à noter que le Comité Electoral malgré tous les appels et les cris de détresse, n’a pas obtenu jusqu’à l’organisation du congrès électif du 24 août dernier les ressources pourtant indiquées clairement dans un budget pour ses missions. Par ailleurs, l’intoxication, la désinformation ( affaire du Bus des Ecureuils, affaire Aholou Kêkê, soutien supposé du Gouvernement à travers le ministre d’Etat, supposée majorité acquise….) ont été abondamment utilisés pour faire baisser les bras au camp adverse sans succès. Que nous prépare- t-il encore ? Wait and see

Source:  www.24haubenin.info ; L’information en temps réel


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 18:46