PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Les Divinités au Bénin : Le Abikou ou la puissance des morts réincarnées

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Les Divinités au Bénin : Le Abikou ou la puissance des morts réincarnées

Message par Admin le Jeu 5 Sep 2013 - 10:14

Les Divinités au Bénin : Le Abikou ou la puissance des morts réincarnées

En Afrique, particulièrement au Bénin, nous rencontrons plusieurs sortes divinités. Celle-ci dont nous avions le plaisir de vous présenter est un peu inconnue du grand public. Depuis des décennies elle est restée sans manifestations chez d’autres mais par contre ailleurs, chaque année elle est adorée et vénérée. Son nom de famille est le ABIKOU, cette divinité fait partie de la même famille que le Egoun-goun et le Oro. Dans le sud-est du Bénin précisément à côté du Nigéria, le ABIKOU selon l’histoire racontée par Dah Sun Madjè Houéyin est une divinité qui se manifeste quand il est en colère contre quelqu’un ou qu’elle que chose. De la race de Sakpata, Dan et Hoovi, ABIKOU est de la trempe de Tohossou. Il se manifeste très souvent dans la journée. Cette divinité punit les fautifs c’est à dire qu’elle cause des perturbations dans la vie de ceux qui ont surtout fait d’avortement. Il met la main sur tous leurs biens, provoque l’échec total des affaires. Il bloque l’évolution, l’épanouissement et surtout la fécondité et pour remédier à ce mal, il faille aller dans une maison foudroyée par le tonnerre. Pour les rituelles appropriées, il est conseillé d’aller voir Dah Sun Madjè Houéyin afin d’avoir la vérité sur ses rituelles. C’est ainsi que le vendredi 03 au dimanche 05 Février dernier à Kpomassè dans la maison Santos, a eu lieu la cérémonie de la divinité noire Abikou. Cette cérémonie qui a lieu tous les ans, à eu cette fois-ci une touche particulière. Au total plus de vingt (20) Abikou ont été entièrement retapés pour la circonstance. Pendant trois jours, le village de Kpomassè a connu un moment de fête à nul autre pareil. Il faut être là pour croire. Après cette fête inédite, notre rédaction est allée au fin fond de l’histoire suivez…

 Origine de Abikou


Au commencement de l’histoire, c’était un couple qui  dans les temps jadis avait des difficultés à faire des enfants. Ce couple a pris par tous les moyens mais rien n’y fit. Désespéré, l’homme est allé voir un prêtre de Fâ afin de savoir les vraies raisons de ce problème. Après la consultation, le Fâ révèle des secrets et demande à faire des sacrifices. Une rituelle de cette sacrifice consiste à ramasser derrière la douche de la maison autant de pierres qu’il veut. Au cours de la cérémonie, le couple en difficultés est devant un fétiche très horrible et gigantesque. La femme de peur, est restée debout et l’homme accroupi. La cérémonie étant terminée, le fétiche a laissé comme recommandation à ce couple de garder jalousement les enfants qu’il leur a donnés  car il en aurait encore besoin. Etonné, l’homme demanda au fétiche où sont les enfants. Le fétiche répond que ce sont ces pierres étalées sur ces feuilles de bananiers qui seront ses enfants et que par ailleurs si la femme accouche, que le couple prenne soin de jeter une pierre et surtout qu’aucune de ces pierres ne touche les enfants. Or, en réalité l’homme avait choisi trois pierres et la femme l’avait convaincu à en ramasser plus d’une soixantaine. Donc, selon le fétiche la femme donnera vie à une soixantaine d’enfants. Ce couple est devenu fécond. Après plusieurs années, la femme a accouché onze enfants et la voilà maintenant toute fatiguée. Que faire en ce moment ? Un jour après avoir bien réfléchir, elle amène les onze enfants derrière leur douche et a mis les onze pierres sur la tête de chacun d’eux. Aussitôt les enfants se sont transformés en pierres. Le soir, l’homme ayant constaté la disparition de ses enfants interpella la femme qui nie catégoriquement n’avoir rien compris. L’homme, de force a amené sa femme chez le fétiche et c’est là qu’elle a avoué sont forfait. Le fétiche pour les punir les transforma en cette divinité qu’on appelle le ABIKOU. De plus l’homme est condamné a resté accroupi et à lapider ceux qui à chaque fois vont de manière volontaire mettre fin à la vie de leurs progénitures. La femme quand à elle est condamnée à rester debout. Donc quiconque provoquera leur colère les aura au dos.


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Sam 24 Juin 2017 - 10:18