PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Alimentation et maladies opportunistes

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Alimentation et maladies opportunistes

Message par Admin le Ven 30 Aoû 2013 - 12:27

Alimentation et maladies opportunistes


Candidoses (orale, œsophagienne, intestinale,...)
Le candida albicans est une levure opportuniste qui fait partie de la flore naturelle de l'ensemble du tube digestif de l'homme. Notre immunité cellulaire joue un rôle prédominant dans la protection contre les candidoses, mais lorsque cette immunité diminue, le candida albicans en profite pour se développer et provoque une candidose.

Quelques conseils

- Prévenir son médecin
- Adapter la texture des aliments  ex : mixée, moulinée, hachée
- Eviter les plats épicés, trop chauds ou trop sucrés
- Fractionner les repas si vous avez des difficultés pour manger
- Consommer une eau riche en bicarbonates   ex : vichy

Diarrhées
La diarrhée est un dérèglement intestinal qui entraîne une augmentation de la fréquence, du volume et une modification de la consistance des selles.

Causes

- infectieuses (le tube digestif constitue une cible privilégiée du virus)
- les effets secondaires du traitement prescrit contre le VIH (Des diarrhées peuvent apparaitre à l'initiation du traitement anti-rétroviral)

Quelques conseils

- Prévenir son médecin
- S'hydrater (soupes, jus,) pour remplacer les pertes de sels minéraux
- Fractionner les repas si vous avez des difficultés pour manger
- Consommer des fruits et légumes épluchés et cuits
- Manger des féculents (pâtes, riz, pomme de terre, semoule)

Toxoplasmose cérébrale
Maladie dûe à un parasite, le toxoplasma gondii. Ce parasite se développe dans le tube digestif (au niveau des cellules épithéliales intestinales) puis va atteindre les organes à distance par la lymphe ou le sang. Nos défenses immunitaires permettent de réduire le nombre de ces parasites mais certains d'entre eux vont se transformer en kystes. Pour un patient immunodéprimé, les défenses immunitaires (lymphocytes T4) sont diminuées, ce qui peut favoriser la réactivation de ces kystes pour les patients ayant déjà été parasités.

Quelques conseils

- Avoir une bonne hygiène des mains
- Laver ses légumes frais avant de les consommer
- Attention à la conservation des viandes, volailles, poissons, œufs et à leur cuisson
- Adapter la texture des aliments et fractionner vos prises alimentaires si vous rencontrez des difficultés pour vous alimenter
- Bien nettoyer son réfrigérateur une fois par semaine et vérifier la température (< 4°C)

Tuberculose
L'infection tuberculeuse se contracte principalement par voie aérienne c'est à dire inhalation des bactéries diffusées par la toux ou l'éternuement d'un individu tuberculeux. Les bacilles de koch (BK) se logent à différents endroits (poumons, os,…) où le système immunitaire les contrôlent et maintient l'infection en état de latence. Le VIH active la tuberculose latente qui devient infectieux et capable de transmettre le bacille tuberculeux.

Quelques conseils

- Port d'un masque
- Avoir une bonne hygiène des mains
- Si vous n'arrivez plus à manger, prévenez votre médecin et contacter un diététicien
- Enrichir vos repas si votre appétit diminue ou si vous observez une perte de poids

Encéphalopathie à VIH
Atteinte neurologique dûe à une réplication du virus au niveau des neurones qui entraîne une réaction immunitaire. Cette réaction immunitaire aura pour conséquence la destruction progressive des cellules corticales (= cerveau) et donc l'altération progressive des fonctions cognitives (= intellectuelles) et/ou motrices.

Quelques conseils

- Adapter la texture des aliments si vous rencontrez des troubles de la déglutition
- Enrichir vos repas, si votre appétit diminue ou si vous observez une perte de poids,sur conseils du diététicien
- Si vous n'arrivez plus à manger, prévenez votre médecin

Risques cardiovasculaires
Les risques de maladies cardiovasculaires sont plus importants chez les patients infectés par le VIH. Votre cœur est un muscle qui fonctionne comme une pompe qui fait circuler le sang à travers les vaisseaux sanguins jusqu'aux tissus (organes, muscles,....). Le virus du VIH se multiplie sans cesse et notre système immunitaire reste continuellement en état d'inflammation (défense) ce qui aura pour conséquence la libération de petits messagers (cytokines). Ces cytokines endommagent les tissus corporels de l'organisme. L'état d'inflammation va également entraîner le vieillissement des vaisseaux sanguins. La prise du traitement permet de réduire l'inflammation.

Facteurs de risques :

- Tabac, alcool, drogue
- Hypertension artérielle
- Diabète
- Surpoids, obésité
- Antécédents familiaux
- Stress
- Mauvaise alimentation
- Manque d'activité physique ...

Quelques conseils

- Diminuer la consommation de matières grasses d'origine animale (beurre, crème ...)
- Limiter la consommation d'alcool
- Éviter les plats, sauces du commerce, fast food
- Consommer au moins un légume par repas
- Manger un fruit par repas, sans dépasser 3 par jour
- Faire au moins 30 minutes d'activité physique par jour

Insuffisance Rénale
L'atteinte rénale est fréquente chez les patients atteints du VIH. Les manifestations néphrologiques sont variées. Elles peuvent être transitoire ou définitive.

Facteurs de risques :

- Le VIH (charge virale élevé)
- Les antirétroviraux (ARV).
- Les co-infections (hépatites B, C)
- Un taux de CD4 diminué
- L'âge
- L'appartenance à une ethnie subsaharienne
- Le diabète
- L'hyper tension artérielle
- Une déshydratation (vomissement, diarrhée)
- Lors de dénutrition, d'anorexie ou de cachexie

Quelques conseils

- Veillez à l'équilibre alimentaire si vous êtes atteint du diabète
- Limiter votre consommation en sel (cuisson, assaisonnement, aliments salés,...)
- Faire 3 repas ou plus, par jour, si nécessaire
- En cas de vomissements ou de diarrhées, il est important de bien vous hydrater
- Surveiller votre tension artérielle régulièrement
- Effectuer un bilan rénal tous les 6 mois
- Pour plus d'information concernant votre alimentation, demander conseils auprès d'un diététicien
Amaigrissement & Dénutrition
L'amaigrissement est une perte de poids qui entraîne une diminution de la masse maigre, surtout lorsqu'il n'est pas occasionnée par un régime alimentaire volontaire. La dénutrition est un état pathologique qui se caractérise par un apport insuffisant en nutriments. Un des critères de diagnostic de cette dénutrition est un amaigrissement supérieur à 5% en 1 mois, ou à 10 % en 6 mois.

Facteurs de risques :

- VIH
- Perte d'appétit
- Diarrhées, nausées, vomissements
- Cancers
- Défaillances d'organes
- Alcoolisme chronique
- Pathologies infectieuses et/ou inflammatoires
- Isolement social
- Troubles bucco-dentaires (candidose oro-pharyngée,...)
- Malabsorption digestive
- Troubles psychiatriques

Quelques conseils
- Augmenter la fréquence des prises alimentaires dans la journée
- Eviter une période de jeune nocturne trop longue (> 12 heures)
- Enrichir votre alimentation traditionnelle avec différents produits de base (œufs, lait en poudre, fromage, crème, pâtes,...)
- Si vous rencontrer des difficultés pour vous alimenter, prévenez votre médecin et prenez rendez-vous auprès d'un diététicien


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 8:00