PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Un député Prd pour rentrer dans le bureau du Parlement

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Un député Prd pour rentrer dans le bureau du Parlement

Message par Admin le Lun 19 Aoû 2013 - 9:05

Un député Prd pour rentrer dans le bureau du Parlement


Les tractations se font déjà au niveau du Parlement béninois pour le remplacement de Françoise Assogba, 2ème questeur de l’Assemblée nationale et son collègue Isidore Gnonlonfoun président de la commission permanente défense et sécurité, tous deux nommés il y a quelques jours dans le second gouvernement de Yayi.

Les stratégies politiques se multiplient du côté du palais des gouverneurs par rapport aux postes vacants à pouvoir pour le fonctionnement régulier des commissions du Parlement. Une situation née de la formation du nouveau gouvernement par le chef de l’Etat Yayi Boni.

Une nouvelle donne dans l’évolution de l’environnement politique béninois et qui crée ainsi des vides à combler au niveau de l’institution parlementaire. De sources proches de l’institution, certains députés de la mouvance plurielle nourrissent de fortes ambitions pour le poste de deuxième questeur vacant et celui de la commission défense et sécurité. Ils ont pour nom à en croire à la même source Raphael Akotègnon du parti du renouveau démocratique, Sophiat Shanou et Justin Agbodjètin élus sur la liste fcbe.

D’autres députés ambitionnent aussi de déclarer leur candidature aux postes vacants en question et ont opté également pour des lobbyings et parrainage politique contrairement aux autres qui jouent la carte de leur destin en démarchant chaque législateur.

Le jeu semble être ouvert et donne un léger avantage aux candidats de la majorité parlementaire fragilisée par des cassites comme Candide Azannai et son groupe rebelle. Mais l’idéal aurait été de saisir la balle au bond au profit des députés de l’Union fait la nation qui ont dénoncé dès la formation du bureau au début de la législature le non respect de la configuration politique du Parlement en fondant leur logique sur la notion de majorité/minorité comme règle de jurisprudence dans le règlement descontentieux parlementaires portés devant la haute juridiction en matière constitutionnelle.


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 12:15