PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

Retrait du Bénin des éliminatoires du Chan : Didier Aplogan apporte des clarifications

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

Retrait du Bénin des éliminatoires du Chan : Didier Aplogan apporte des clarifications

Message par Admin le Jeu 11 Juil 2013 - 12:29

Retrait du Bénin des éliminatoires du Chan : Didier Aplogan apporte des clarifications



(Il avertit les membres de la Fbf) Après avoir pris la sage décision de retirer le Bénin du Championnat d’Afrique des Nations des locaux (Chan) Afrique du Sud 2014, le ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Didier Aplogan, est enfin sorti de son mutisme pour éclairer l’opinion publique, sur le retrait à la dernière minute des Ecureuils locaux du Chan.

Il n’a pas manqué non plus de se prononcer sur la crise qui a cours actuellement entre les membres du Comité de la Fédération Béninoise de Football ( Fbf)

Il y a quelques jours, le ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Didier Aplogan, a demandé le retrait du Bénin du 3ème et dernier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations des locaux (Chan). Dans un entretien accordé à une station de radio privée de la place, le ministre a affirmé qu’il n’y a plus de moyens pour financer la campagne des éliminatoires. Aussi, a-t-il précisé que le Chan n’est pas inscrit dans le budget et que le Béninois s’est engagé sur plusieurs fronts, notamment les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) cadets et juniors, et du Mondial Brésil 2014. Selon lui, on peut prendre l’argent qu’on va affecter à ces éliminatoires du Chan Afrique du Sud 2014, pour investir dans la formation des jeunes footballeurs. Le ministre béninois des Sports a raison, en ce sens que l’avenir du sport-roi béninois est à la base. Lors de la récente Can juniors en Algérie, tout le monde a constaté que les Ecureuils juniors du Bénin ont présenté un bon visage, et ont produit du jeu. La plupart des joueurs béninois de la sélection nationale juniors, proviennent en grande majorité des centres de formation. On peut citer comme centres de formation, le Centre de formation Sports-Etudes de Natitingou, le Centre international de formation Ajavon Sébastien (Cifas) et Onze Créateurs. Ces joueurs juniors béninois sont fortement convoités par de grands clubs européens.

Des menaces à peine voilées

Concernant la crise qui secoue actuellement le Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf), le ministre Aplogan a d’abord déclaré qu’il ne sait pas si c’est la guerre entre les dirigeants fédéraux. Mais, il a quand même invité les protagonistes à s’entendre entre eux et à prendre de bonnes décisions pour l’avenir du football béninois. Dans un ton à peine voilé, mais ferme, il a dit qu’il pourrait prendre ses responsabilités afin de remettre les pendules à l’heure. Cela ne doit étonner personne, car ces dirigeants fédéraux sont en train de lutter pour contrôler le bureau exécutif de la Fédération Béninoise de Football (Fbf). L’assemblée générale élective portant renouvellement du Comité exécutif de la Fbf aura lieu en août prochain. Cette assemblée générale élective a déjà du plomb dans l’aile, en ce sens que le Congrès ordinaire pouvant connaître l’adoption du code électoral et l’élection de la Commission électorale, a été interrompu le 05 juin dernier par le président de la Fbf, Anjorin Moucharafou.

La Fifa n’est pas insensible à la crise à la Fbf

Face à l’interruption du congrès ordinaire de ce 05 juin dernier, la Fédération Internationale de Football Association (Fifa) n’est pas restée insensible à cet état de choses. Dans une correspondance en date du 04 juillet 2013, et adressé au président Anjorin, la Fifa a affirmé ceci : «…Nous vous conseillons de reprendre au plus tôt le Congrès ordinaire interrompu le 05 juin 2013, et de le finaliser selon l’agenda prévu, qui comprend l’adoption du code électoral et l’élection de la Commission électorale». Dans cet extrait, «Nous vous conseillons de reprendre au plus tôt le Congrès ordinaire interrompu le 05 juin 2013», le groupe de mot «reprendre au plus tôt » est resté vague et imprécis. La Fifa devrait spécifier clairement la date à laquelle le congrès ordinaire doit avoir lieu, et non mettre tout le monde dans le doute. Connaissant bien le président Anjorin, il pourra jouer sur ce groupe de mots pour retarder l’organisation des élections électives portant renouvellement des membres du Comité exécutif de la Fbf.



_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 13:40