PEUPLE BÉNINOIS, PARCE QUE LES PEUPLES QUI GAGNENT SONT CEUX QUI OSENT ; OSONS OSER EN ÉTANT PLUS ATTENTIFS A LA GESTION DE NOTRE PAYS EN ÉTANT PLUS EXIGEANT AUSSI. ET SI NOUS OSONS, QUE 2017 NOUS SOIT POSITIVE A TOUT POINT DE VUE. NOTRE BÉNIN MÉRITE UN GRAND DESTIN ET NOUS, UN GRAND AVENIR. *********** POUR VOTRE SANTÉ , ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRE ET TROP SALE, MANGEZ AU MOINS 5 FRUITS ET LÉGUMES PAR JOUR, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS...........

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION « STOP » sur l’arrêt de la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Cotonou

Partagez
avatar
Admin
LE Grande Guide

Messages : 1564
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/05/2009
Localisation : Cotonou

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION « STOP » sur l’arrêt de la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Cotonou

Message par Admin le Mar 2 Juil 2013 - 9:43

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION « STOP » sur l’arrêt de la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Cotonou



Par voie de presse, les membres de l’association « STOP » ont appris la confirmation en appel par la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel ce 1er juillet 2013, des ordonnances de non-lieu rendues le 17 mai par le juge Angelo HOUSSOU dans les affaires de tentatives présumées d’empoisonnement du Chef de l’Etat et de coup d’Etat. Mis en délibéré pour le 24 juin avant d’être repoussé d’une semaine, le verdict qui vient d’être rendu appelle la mise en liberté des détenus Ibrahim Mama Cissé, Zoubérath Kora, Moudjaïdou Soumanou et Bachirou Adjani d’une part, ainsi que l’expert comptable Johannès Dagnon et le Commandant Zomahoun Pamphile d’autre part.

Le Bénin, depuis 1990, a fait l’option de l’Etat de droit. La bougie que nous avons allumée sous le vocable de Renouveau démocratique a luit très haut et son éclat nous poursuit aujourd’hui comme une objection à tenir le flambeau toujours haut, pour être digne de la place que nous avons conquise dans le monde.

Dans ce combat pour la dignité, l’appareil judiciaire peut jouer un rôle de pivot, s’il est conscient de sa responsabilité dans la préservation des acquis de la Conférence nationale des Forces Vives de la Nation. S’il trahit cette vocation, il trahit, la démocratie ; et s’il trahit la démocratie, il aura trahi le peuple. Or, qui mieux que le magistrat peut incarner La Vierge portant dans une main une épée et l’autre une balance ? Qui, mieux que le magistrat, peut incarner la JUSTICE ?

Les ordonnances du 17 mai confirmées en appel ce 1er juillet par la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel redonnent confiance au peuple béninois et indiquent au justiciable, que malgré le vent qui souffle, la justice demeure debout et imperturbable. Cela est une bonne nouvelle pour la veuve et l’orphelin, pour le pauvre et l’opprimé, pour le travailleur et pour l’employeur, pour les jeunes et les chômeurs, pour les hommes d’affaires et les investisseurs étrangers dans leur rêve de vivre ou d’exercer dans un pays ou la raison d’Etat ne primera pas sur la Vérité.

« Dès que la politique pénètre dans les tribunaux, la justice en sort » prévenait Guizot. La séparation des pouvoirs, mieux qu’un simple loisir de « démocratisme » est le ciment de la fermeté des nations dans leur marche assurée vers l’avenir : Ni ménager le faible, ni favoriser le puissant, telle est la mission du juge.

En faisant renaître notre démocratie comme le phénix de ses cendres, l’appareil judiciaire montre qu’elle n’a d’égard que pour son serment : le service de la vérité et de la liberté. Les membres de l’Association STOP se réjouissent de ce signal qui vient du Palais de la Justice, parce que nous savons que, lorsque l’Afrique du Sud fut culbutée au fond du gouffre, c’est des hommes en robes que sont venus les premiers signaux du renouveau.

Et en ces jours où le héros de la lutte contre l’apartheid livre son dernier combat, nous tenons de ce signal un signe des temps, l’espoir que nous sommes proches du jour où la justice fleurira à nouveau pour dix millions de Béninois. Et, c’est ensemble et d’une seule voix que nous allons rompre les chaînes de la servitude.

Les membres de l’association STOP associent leur voix à celle de tous les Béninois épris de paix et de justice pour féliciter les magistrats et leur assurer leur soutien dans leur combat pour l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs.

Ensemble avec tous les Béninois, nous pourrons infléchir le cours du Scénario Wahala qui se profile et esquisser les contours d’un Bénin nouveau. C’est le sens du Combat de l’Association STOP. Ensemble, nous barrerons la voie à un Etat totalitaire. Ensemble, nous barrerons la voie à une justice aux ordres, car : Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous. Enfants du Bénin, Debout !

Pour l’Association STOP,

Le Président,



Aboubakar TAKOU


_________________
Si le Peule donne le POUVOIR , il a encore le POUVOIR de retirer le POUVOIR.

    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017 - 12:56